QUELQUES FAITS D’HISTOIRE LOCALE

 

Après les incendies de 1640 et 1656 , il ne restait que les trois nefs recouvertes d’une toiture provisoire.

En 1666, l’épouse de Guillaume de Melun, Louise de Béthune est enterrée dans l’église avec sa progéniture.

En 1668, Guillaume de Melun se remarie avec Pélagie Chabot de Rohan.

En 1679, mort de Guillaume qui a demandé à être enterré auprès de sa 1ère épouse Louise de Béthune. ( ces corps furent déterrés pendant la révolution en 1793, pour récupérer le plomb et les autres métaux précieux ou non). Pour honorer son époux, Pélagie Chabot de Rohan décide de reconstruire la tour de l’église.

Financement: adjudication des parts de marais pour 10 ans. Les Princes d’Epinoy

sont propriétaires du tiers des marais.

En 1698, mort de Pélagie Chabot de Rohan

En 1702, fin de la construction de la tour. Martin de Robespierre, arrière-grand-père de Maximilien est parrain de la grosse cloche.

En 1704, mort de Louis de Melun sans descendance.

De 1701 à 1712, guerre de succession d’Espagne

De 1708 à 1712, Carvin est occupé par les impériaux, le pays est ravagé.

1712, victoire de Denain-fin de la guerre.

1730, affermage des marais.

Des pierres tombent, la nef est en danger.

Revenu des marais: 110 000 livres.

1735, seconde adjudication 39 977 livres. Emprunt à 4,5 % jusqu’en 1760.

En mars 1732, l’Abbaye de Saint Pierre de Gand, propriétaire de l’autel depuis 994 a accepté de prendre à sa charge la construction du chœur et de la sacristie.

Du 1er septembre au 9 septembre 1732: démolition jusqu’aux fondations.

9 septembre 1732: pose de la 1ère pierre.

1735: pose de la charpente.

En 1737, il reste encore 18 000 livres à payer pour les affermages. Les revenus des marais sont engagés pour payer la construction de la tour et de la nef.

1748: date dans l’horloge ( face sud ), fin de la construction.

1793: tous les objets du culte sont envoyés à Arras pour être monnayés ainsi que tout le mobilier et 3 cloches sur 4.

1793: 1ère élection municipale dans l’église. La maison échevinale voisine devient la mairie jusqu’en 1932.

1794: installation du télégraphe Chappe sur la plate-forme de la tour jusqu’en 1846.

           1ère transmission: victoire de Condé sur Escaut en 1794

8 Octobre 1914: les Allemands arrivent à Carvin.

7 Février 1917: temps très froid. La sentinelle sur la plate-forme de la tour se réchauffait avec un brûlot. Geste maladroit ou volontaire, le brûlot est tombé, le feu s’est propagé dans la tour, les cloches sont tombées.

15 Octobre 1918: les Allemands veulent faire sauter la tour. Ils ne l’ont pas fait à Carvin mais l’ont fait à Seclin.

Les vitraux de St Martin avaient été soufflés par les différentes explosions d’obus. Après la guerre, les baies étaient neutres. Les vitraux actuels furent installés en 1937 et en 1956.